Partagez | 
 

 mes RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: mes RP   Dim 29 Juil - 22:19

*un kill bill salement siffloté résonne dans l'air*

_l'entré
d'une ville, enfin, je vais pouvoir enfin planté ma tente et dormir de
tout mon long, mon large & surtout mon travers ...
-HéHo ya quelqu'un? ça serais cool d'ouvrir la porte, le soir arrive et je suis pas entre 4 murs moi !
-vous avez été mordu?
-de la vie oui! sinon c'est pas vraiment mon genre, je suis plus caresse et bisous
-très drôle ...

_la porte s'ouvre, aurais-je eut affaire a un comic?_
-pas de connerie, sinon c'est la corde!
-chef, oui chef ... il est ou le reste du groupe?
-autour du feu de camp au centre du village, ils se racontent leurs aventures.
-cool,
ça fait longtemps que j'ai pas entendue bambie! tiens, j'avais ça en
stock au cas ou il fasse soif dans le coin _sort une bière et la lance
au garde_ l'ouvre pas tout de suite elle risque de te moussé la gueule.
-merci mec, je m'en rappellerais au cas ou tu reste dehors un peut trop longtemps ce soir!
-je note!
_comme si j'avais pas remarqué que tu n'étais qu'un simple villageois, tocard ..._

*part vers le centre du village*
_espéreront qu'il ni aura pas trop de débutants_
_va vers la lumière, va... tiens ils sont nombreux, on va peut être avoir droit a des vrais histoires cette fois!
-salut les gens, je viens d'arriver
-et il ta laisser rentrer? va falloir qu'on le remplace lui! *c°nnard*
-c'est
bon tu sais bien qu'il fait toujours un max de contrôles avant de
laisser rentre. viens t’assoir les plus anciens vont nous raconter leurs
histoires. *mignonne*
-bienvenue, j'allais commencé, *papie brossard raconte nous une histoire*
c'était il i a quatre ans, je devais traversé une station essence
pour accéder a une ville, tout se passer bien sauf qu'a l'entré du
bâtiment, je me retrouve encerclé par cinq zombies. la peur commencer a
me monter au ventre, je n'étais pas armé et je n'avais plus beaucoup de
forces, ma seul chance de survie étais de marché en rond en évitant de
me faire encerclé en espèrent que quelqu'un de la ville arrive. j'en
étais a deux heures d'attente, je commencer a perdre espoir, je poussais
un bidon pour essayer de monter sur un camion, il m’aurais surement
permis de survivre une nuit. quant enfin je réussi a monté sur le
camion, je fut incroyablement surpris, il i avais la un homme allonger,
il ne semblais pas mort-vivant, ni même mort tout court, je crois qu'il
dormais, en tout cas le bruis de mon escalade dut le réveiller car il
grogna. un chapeau australien, en pleine Europe, ça semble fou non?
pourtant c'est ce que j'avais sous le nez. le jeune homme, dont je ne
voyais pas le vissage, me demanda si j'avais quelque chose a boire dans
le sac, je sortais une bouteille de vodka, a cette epoque il étais plus
facile de trouver de l'alcool que maintenant, il me propose alors un
marché: je lui donnais cette bouteille et il tué les zombies. ça me
semblais fou mais j’acceptais, après tout je n'avais rien a perdre. il
me prend la bouteille des mains, en avale la moitié cul-sec et commence a
chantoné,
je compris plus tard qu'il chanté -cœur de pirate, comme
des enfants- ce qui semblais assez comique venant d'un jeune homme de
vingt ans bien tassé. je me rappel encore, en cas de coup dur, la
volonté dont a fait preuve ce jeune homme, il a pris une chaine de son
sac, je remarqué qu'elle était lesté au bout, et l'a fait tourné autour
de lui comme un jongleur, en un batement de paupière, les cinqs zombies
été a terre tous frappé a la tête par l'arme étrange. il ses alors
tourné vers moi et ma crier "alors papi! tu viens? ça serais dommage de
rester la après m'avoir donner une si bonne vodka!". c'est ainsi que je
put arriver sain et sauf en ville.

_sort une clope, chope un charbon et cancérise ses poumons_
-impressionnant *mignonne bis*
-et qu'est-il devenue ce "héros"? *péon n°1*
-je ne sais pas il a disparue pendant le chaos final *papie brossard*
-j'ai une histoire tout aussi captivante pour vous *et c'est au tour du celebre pére castor, on aplaudis bien fort!*
je crois qu'il chanter du kyo le miens, mais je ne sais plus quel
morceau, il étais tout seul face a un zombie, vivante elle devais être
très belle, l'homme se contenté d'esquivé au tout dernier moment la
frôlant de ses mains, comme une danse dont les deux partenaires ne
danserais pas sur le même style et le même morceau. il dansais autour
d'une morte, il ne devais pas avoir toute sa tête mais bon, je décidais
quant même d'aller lui proposer mon aide, "non" qu'il me dit, "on est
bien comme ça tout les deux", je lui demande alors "qui est-ce? la
connaissiez vous?" "oui ..." il semblais incroyablement triste quant il
me répondu. j'observais ce ballais étrange, captivé, quant le zombie
intéresser a moi il le bousculé, comme pour lui rappeler sa présence.
"elle s'appelle .... (j'ai oublier son nom), enfin ... s'appellais"
"vous la connaissiez?" peut être que si je lui parlé il aller enfin
arrêter et aller en direction d'une quelquonque ville. "oui..." la
,dance, continua pendant encore une heure jusqu’à ce que, a une vitesse
incroyable, le zombie se jeta sur le visage de l'homme et, a une vitesse
tout aussi incroyable, il sorti un pistolet et lui tira dans le menton a
travers le crane. le pistolet fumant pendant a son bras il me dit "je
la connaissait, je ne sais pas si je l'aimais mais je tenais a elle,
plus qu'a n'importe qui en ce bas monde..." "venais,lui dis-je, il doit i
avoir une ville la bas" il me suivit en reprenant sa chanson, comme
pour se rappeler cette instant, je crois n'avoir jamais vue quelqu'un
d'aussi triste.

-et il est entré en ville avec vous? *péon n°2*
-oui, il les connaissais, il étais juste sortie fouiller *père castor*
-comme c'est triste, je le plaint *mignonne n°1*
-pfff je suis sur qu'il a fini par se suicidé *c°nnard, il pue de la gueule je le sent d'ici*
-aller
je vous en raconte une plus drôle, enfin, moins triste en tout cas *toi
tu ressemble a l'oncle sam, ta tête irais très bien sur un billet en
dollar*
je fessais une fouille a l'entré de la ville, un zombie
flânais la, sans plus rien pour mordre, je voit arriver de la ville un
jeune homme, il chantonne une chanson bizarre, dont les paroles semble
être écrite par un rappeur, étonnant pour un jeune homme en baggie. il
commence a fouillé, le zombie se raproche de lui, le jeune homme
s'arréte de chantoné, et de creusé, le regarde, explose de rire, lui
tranche une main, puis l'autre,
tranche petit bout par petit bout
jusqu'au tronc, fait la même chose avec les jambes, joue au golf avec
ses !!!!!!-oui, il les a même envoyer hors de notre champ de vision- il
fini par le décapité, mais suffisament rapidement pout que la téte reste
sur le tronc. il pouse alors le corp doucement, pour qu'il vacille, le
reoupse encore un peut, la téte chute vers l'avant et la, avec une
violence inouit, tape la téte du zombie comme un basseballeur pro une
balle, la téte s'envole dans les airs en piquet et le jeune homme
reprend son travaille de fouille "ce mec étais un connard fini, vous en
faite pas il sera mort avant de toucher le sol" qu'il me dit et il se
met a chanter du jacques brel. je l'observe, incrédule, soudain j'entend
un bruit violent dans mon dos, je me retourne, pelle en l'air, la téte
qui été partie dans les air s'étais empallé sur une tige de fer qui
dépassé la, tou en creusant le jeune homme me dit "je vous l'avais dit
non? mort avant de touché le sol" je repris ma fouille, étonner et
choqué, qu'avais fait ce zombie de son vivant pour se faire hair a ce
point mort? je n'ais jamais osé demander et je ne saurais surement
jamais...
-j'i crois pas ! *péon n°2*
-impressionnant ... *péon n°3*
-a
oui! vous devez savoir! *oncle sam? tu commence a viré Alzheimer?* ce
jeune homme, d’après la rumeur qui a circulé en ville trois jours plus
tard, aurais mit un coup de boule a un zombie parce que celui ci avais
marché sur une canette de coca-cola, il se serais énerve contre lui,
l'aurais insulté et lui aurais assené un coup de boule tellement violent
que
la tête du zombie est tombé.
-excellent! *un autre péon*
-et toi le nouveau? tu a un truc a raconté? *mignonne n°2*
*achève sa cigarette, fait des ronds, jéte le mégot dans le feu, se lève*
-
ils n'étaient pas cinq mais six, la chanson de kyo c'était "ce soir",
la chanson bizarre c'était effectivement un rappeur, mais un tranquille
qui a été élever au rap, le titre c'est "n'importe comment" et après
c'était bien du jaque brel "le port d'amsterdam" pour être précis. et
oui je lui ai collé un coup de boule, vivant ou mort on ne marche pas
sur une canette de coca, ça ne se fait pas.
*part vers son coin dodo en chantonnant du nine inch neils*
_ouai ça devrais être une bonne ville_


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Lun 30 Juil - 1:17

quelqu'un se promenait sur une portion d'autoroute, une batte de baseball à la main.
- Dans le port d’Amsterdam, ya des marins qui chante *décapite un zombie* les rêves qui les hantes. Dans le port d’Amsterdam, ya des marins qui dorment *décapite un second zombie* comme des oriflammes le long des berges mortes. Ptain les mecs! on est pas en rythme la!
ça fait combien de temps que j'ai pas pris une douche? manger? et dormis correctement moi? Ptain de zombies, toujours a nous emmerdé quant on essaye d'avoir un instant de répit! Ptain de vivants qui vous emmerdent avec leurs idées fixent!
Prenant une voix grave
- "donne tout ce que t'a gamin!" *décapite un zombie dans une voiture*
avec une voix sérieuse
- "c'est dieux qui nous lance un défit! prions mes frères!" *colle un coup de pied dans la tête zombifié*
avec une voix aigüe
- "aidez nous! il a été mordue! aidez nous a le sauvé! je vous en prie!" *décapite furieusement un zombie femelle,qui devais être mignonne vivante, la tête vole au loin*
La main en visière au dessus des lunettes de soleil il observa la tête retombé au loin, les humains avaient l'air encore plus demeuré que ces cadavres des fois.
- non! mon cul! on ne peut pas le sauvé! combien de fois est-ce que j'ai répété ces mêmes putains de mots? A se demandé si on ferais pas mieux de tous se faire bouffé, ça éviterais d'entendre ce genre de connerie a tout bout de champs!
Un bruit de moteur au loin
Il i a plusieurs véhicules, ça a l'air d’être des véhicules lourds, option 1, 2 ou 3 ? vue qu'ils sont plusieurs je pencherais pour la 1, ya qu'en fessant la 1 que les groupent survivent...
l'inconnue casse une fenêtre de la voiture à coté de lui, balance son sac dedans, sort une longue chaine du sac et monte sur le toit de la voiture.
-quitte à ce que je me fasse pété les couilles autant que je soit préparé pour ...*s'assoie sur le toit du véhicule*
C'est la java bleu, la java la plus beeeellllleeee ...
Les véhicules approchent, des véhicules militaires.
Ils sont armé et lourdement, ça va pas être triste tiens ...
Le véhicule de tête s'arréte face a la carcasse de voiture, les autres s’arrêtent en arc de cercle autour de l'épave, heureusement pour eux, il ni a pas d'autres carcasses de voiture autour. L'inconnue ne bouge pas de son siège, des hommes sortent des véhicules et le mettent en joue. Un plus gradé que les autres sort de la voiture de tête et se plante face a l'inconnu.
- Déclinez votre identité soldat!
Si c'est a moi qu'il parle on est pas dans la merde ...
L'inconnue se retourne: personne derrière, l'air bête il se pointe le visage du doigt
-Oui soldat! Vous! Pourquoi pensez vous que l'on ai arreter le convois sinon!?
-Pffff...
-Est-ce une manière de s'adresser a son supérieur soldat!?
- Et le fait que je soit juste un civil ça vous a pas éfleurer l'esprit? Vous êtes un parfait petit stéréotype monsieur le haut gradé, plus ça a de grade plus c'est aljshjdkehzkjhskdjhfkdjh!
Un des soldat derrière l'inconnue venait de le tazé, d’où l’incohérence de l'insulte. Chose surprenante, l'inconnue se redressa directement et arracha les piques du tazer.
D'un air calme:
-Espèce de sale petit trou du cul, d'ou tu taze les gens au premier rendez-vous!?
C'est bon, j'ai les nerfs, en plus de m'avoir foiré mes statistiques de dialogue voila qu'ils m'électrocute!
-Monsieur! le niveau était presque au maximum, il était même pas censé survivre!
-ça c'est la meilleur! *attrape sa batte, la balance sur le militaire, l’assomme et se tourne vers le chef* c'est comme ça que vous faites connaissance chez vous? rassurez moi on a droit a une petite séance de bondage avant d'habitude? ou vous m'avez fait un traitement de faveur?
-Jeune homme je vous ordonne de poser votre chaine et de vous en remettre a nous pour ...
-Pour ma survie c'est ça? Mon cul si c'est ça un traitement sympathique et amicale je préférerais être traité comme un de vos ennemi, ils doivent avoir droit au cocktail et cigare eux.
Un soldat s'approche, fusil visé sur l'épaule, visant la tête de l'inconnue, toujours assis sur sa carcasse de voiture.
-Fait ce que te dit le général et discute pas! sinon je fait feux!
-Va te faire enc*ler chez les grecs pignouf.
La balle fuse directement, elle passe à deux doigts du visage de l'inconnue qui, dans le même mouvement gracieux de chute sur le dos..., avais balancé un bout de sa chaine droit sur le cou du soldat. Trainant le soldat suffocant jusqu’à la carcasse du véhicule tout en se redressant.
-Ptain je comprend pas les mecs, *soulève le soldat au bout de la chaine, une pendaison surprise chouette alors!* yen a un qui tente de me tazé le derche et l'autre qui essaye de me faire une aération des neurones. Et malgré ces abus de gentillesses le petit c°n refuse de vous écoutez et vous dégomme les uns après les autres, c'est fou ce que les jeunes sont mal élevé ces temps-ci!
-relâché ...
-C'est vrai quoi!? ya pas 2 minutes ya deux couples qui ont essayer de me bouffé la gueule, aucune politesse, et ça dure depuis des mois, quant c'est pas des espèces de mal élevé qui disent même plus un mot et qui tentent de vous manger. C'est des gens qui vous disent d'aller vous faire foutre, de vous laisser tué, de sauver untel, de priez dieux et pas un seul est capable d’être polie et bien élevé, mais ou va le monde!?
Un silence, juste couvert par le bruit des moteurs qui ronronnes, le soldat qui venais de tiré essayer temps bien que mal de se mettre sur la pointe des pieds pour éviter de mourir étranglé par la chaine.
Le général s'avança:
-Bonjour.
enfin un peut de politesses!
-Bonjour.
-auriez vous l'obligeance de relâché mon homme? s'il vous plait? Je m'excuse pour le comportement abusif de mes deux hommes, mais voir un homme, non soldat, vivant, seul, apres tout ce temps, ça ne semblais pas possible.
D'un mouvement de bras la chaine relâcha le soldat qui commencé a tourné de l’œil.
-Merci.
-Quant c'est demandé poliment ...
-Accepteriez vous de nous accompagné jusqu’à notre base? elle est sur votre route a ce qu'il semble, nous étions venus parce que nous avions remarqué une activité anormale et nous pensions a une horde approchant.
-Comme vous le voyez *écarte les bras avec un petit sourire* je suis tout seul.
-ça ne répond pas a ma question.
-1 je garde tout ce que j'ai sur moi. 2 vous me tazé, ou tenté de me tué, je ne vous suis plus, je me casse. 3 je serrais libre de partir quant je veut. Sinon je reste assis la jusqu’à ce que vous partiez et je prendrai la prochaine intersection pour ne pas venir vous voir.
-A condition que vous acceptiez de vous faire mettre en cellule le temps que l'on vérifie que vous n'avez pas été mordue.
-Je garde mes affaires?
-Vous gardez vos affaires.
-Vendue! *saute de la carcasse et attrape son sac* Je monte dans quel véhicule?
-venez avec moi, je serais sur de vous avoir a l’œil comme ça...
-Sir! yes sir!
Les deux hommes se dirigent vers la voiture.
-Au fait jeune homme, je me nomme O'Neill
-Vue que ça semble être un surnom on va la jouer comme ça, je me nomme Godjo.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Jeu 6 Sep - 4:37

tout blanc, des murs blancs un lit blanc, des draps blanc, un oreiller blanc et j'avais même eut droit a une tenue blanche.
"je vous promet qu'on vous rendra vos vêtements et tout vos effets personnels, on va juste laver ce qui peut l’être, rapiécé ce qui peut l’être et réparé ce qui peut l'être, je suppose que ce qui restera de ce trie vous voudrais quant même le garder?"

Rien que deux petites heures de route et O'Neill donnais déjà l'impression de vous connaitre sur le bout des doigts, c'en était limite vexant, ça et son naturel désinvolte malgré son haut grade. Quant on était arriver à la base il s'était contenté de dire aux autres officier que je lui plaisait, qu'il voulais me parler et que si on me traiter pas bien il allais vraiment s’énerver.

J'ai trois repas par jours, O'Neill viens me parler a travers une grande vitre, a oui j'ai oublier de parler de cette grande vitre qui se teinte quant ils le voulais, c'est un vrai bonheur quant on veut faire ses besoins ou prendre une douche, enfin bon, il viens me parler a travers cette vitre et on discute de tout et de rien...
ça fait donc deux jours que j'ai le bonheur de me faire reluqué sous la douche et quant je vais aux petits coins ...

Le premier jour une infirmière voulu vérifier, en plus de ma santé, l'étendue de mes capacité physique,toutes mes capacités... La vitre et les gens derrière la déranger autant que s'il s’agissait d'un tableau, dix minutes de palabre intense sous la douche pour la faire partir sans avoir à tourner un film animalier pour les gens derrière la vitre. Pas qu'elle était moche, bien au contraire, la vitre elle même n'était pas un problème en soit, ni ceux derrière, mais dans un monde ou les morts revenais à la vie la dernière chose dont j'aurais put avoir besoin c'est d’être ensorcelé par une succube pareil.
Le deuxième jour O'Neill me parla pendant presque deux heures du fonctionnement de cette base, me fessant même passer des plans "en preuve de bonne fois" et me promettant de me laisser sortir le lendemain pour me faire visiter et me rendre mes affaires.
Donc j'attendais, debout, devant la porte par laquelle on m'avais fait entrer 3 jours plus tôt dans la boite, patiemment O'Neill et son humour à toute épreuve.

La porte s'ouvre et une pomme vole dans ma direction, je l'attrape au vol.
"-J’espère que tu aime les pommes vertes, désoler on a pas réussi à en faire pousser des rouges!
-On se tutoie maintenant?
-J'ai eut l’immense honneur de te voir dire "non" à notre infirmière en chef, malgré ses arguments bien en place, comment est-ce que je pourrais essayer d'avoir un semblant de sérieux avec toi après ça?
-Dit comme ça...
-Aller viens, tes affaires t'attendent!"
Avec un sourire il partais dans le couloir, je le suivait sans hésitation, si ils avais voulu me tuer ils l'aurais déjà fait depuis longtemps.
"-Tu te rappel de ce que je t'ai dit sur cette base?
-Tonton veut savoir si j'ai bien retenu mes leçons?"
O'Neill explosa de rire
"-Exact et si tonton trouve que tu à mal réviser tonton te remet dans ta cage
-C'est une blague?
-Non, si tu n'est pas capable de retenir les leçons de base de cet endroit tu retourne dans une cage jusqu’à-ce que tu les retiennent et que tu les suivent."
il s’était arrêter, retrouvant son sérieux
"-Alors?
-Pffff ....
la base est en forme de rond, une tour de garde tout les 100 mètres. Elle fait 10 kilomètres carré. En cas d'invasion, elle est signaler par une lumière clignotante au niveau des pieds, il i a des armes à dispositions tout les 50 mètres, elles sont chargé et prêtes à l'emploi, on se dirige vers le centre de la zone derrière la deuxième ligne de défense qui fait 5km carré.
la disposition des bâtiments est en forme d'étoile pour permettre à ceux au centre de dégommer un maximum de zombies sans grand risque, tout les bâtiments sont en dur, ceux le plus éloigné ont des litres d'essence et de napalm dans les sous sols pour permettre de mettre le feu aux zombies, il i a 5 fossé autour de la 1ere zone et 5 autres entre le mur de la première et la seconde.
Chaque "ligne de défense" est composer de 3 barrières haute de 4 mètres. On a pas le droit d'emprunter plus de trois livres à la bibliothèque, si on veut s'entrainer au tir, on va dégommer du zombie dehors et l’infirmière en chef est une couguar en manque, j'ai rien oublier? Ou est-ce qu'il faut que je donne un descriptif des lieux?
-Tu en serais capable?
-L'armurerie principale est au centre a coté de la réserve principale de nourriture, nous venons de quitter l'infirmerie et nous nous dirigeons vers le quartier des officiers au centre de l'étoile, la nous somment arrêter devant le mur de la salle de repos pour les convalescent qui vont bientôt pouvoir retourner au combat."
La tête d'O'Neill valais le coup d’œil, mais ce n'était rien en comparaison des deux soldats qui nous escortais.

"-Ok félicitations, t'a pas a retourner dans le caisson et tu peut récupéré tes affaires, rappel moi de ne pas te confier le numéro de ma carte de crédit, juste au cas ou.
-Si ya une épicerie ouverte dans les environs je n'hésiterais pas a te la piquer et a taper ta date de naissance pour payer la facture.
-Si il s’approche de mon porte monnaie tazé le direct les mecs, il risque de me ruiné sinon"
On dut attendre 5 minutes qu'un des soldats se remette de sa crise de fou rire. Une fois remit on put continuer notre route jusqu'au quartier des généraux pour que l'on me rende mes affaires.
On monte un escalier, O'Neill ouvre une porte et me fait signe d'entrer.
"-On a tout mit la, comme ça en même temps que tu vérifiera si on t'a rien changer dans ton matériel tu pourra discuter avec les autres grands chefs. A au fait on a fait recoudre tes vêtements, je sais pas ce qu'ils on fait de plus dessus mais attend toi au pire.
-Grands chefs?
-Oui, ils veulent te parler pour comprendre deux trois trucs.
-Pourquoi ça? Et pourquoi tu m'en a pas parler avant?
-Premièrement: j'ai demander a ce que ton matériel soit amélioré et a ce que l'on te donne une de nos dernières créations, que tu devrais aimer au passage. Deuxièmement: tu a survécu on ne sais combien de temps la dehors et on veut savoir comment. Troisièmement et le plus important: on s'entend bien et ça ils sont prêt a payer très chère pour savoir comment tu a fait.
Et le mieux c'est qu'il me dit ça en rigolant
-Qu'ils me donnent une cartouche de clope et ça suffira"
ya rien de mieux qu'une bonne rigolade avant de se retrouver confronter à une armée de généraux, je sent que ça va pas être triste ...

(la suite quant je serais moins fatigué :p)




Dernière édition par godjo le Dim 16 Sep - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
FireRoy

avatar

Messages : 320
Localisation : bah jsui dans horde quoi

Carnet de voyage
Métier Hordes: Habitant
Perso Mush:
L'Hordienne: Bomb à eau

MessageSujet: Re: mes RP   Ven 7 Sep - 11:34

franchement tout est bien jaime bien le fil conducteur de l'histoire et tout ce scénario ,de plus vu que c'est écrit par toi ya pas mal de truc débiles et marrant (je veu la meme infirmière au lycée :3 ) le seul truc c'est que je sais pas pourquoi mai je l'ai trouvé moin lisible que les autres et on a l'impression que quand tu raconte ta vie dans la cabine plusieur jours sont passé ET BAM!! on apprend que c'est le premier. Bref inutile de dire que j'attend la suite impatiement si c'est aussi bien ça me gene pas que tu prenne ton temp (mais magne toi quand meme è_é) la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite


___________________________________________________________________________________


Nobody care


-Bob-
Revenir en haut Aller en bas
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Ven 7 Sep - 15:04

je l'ai écrit vers les 5-6h du matin donc c'est normal qu'il i ai quelques incompréhension, je le retravaillerais quant j'aurais fait une vrai nuit et que j'aurais plus la tête dans le cul XD


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
superfranois

avatar

Messages : 206
Age : 20
Localisation : Superfranois city/Aucune ville pour l'instant...

Carnet de voyage
Métier Hordes: Apprivoiseur
Perso Mush: Frieda
L'Hordienne: Lance-Pile

MessageSujet: Re: mes RP   Ven 7 Sep - 20:00

je trouve ça... bien ! (hé oui moi au moins je lis tes RP même si tu lis pas les miens :p)
Mais le hic, comme l'a dis Fire, la présentation est heuuu... comment dire... pas mal mais... je sais pas... peut être mal aéré, ce qui le rend moins visible et ça gache un peu le plaisir de te lire :'(
Penses y pour tes RP futur et se sera parfait ! Wink

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://muxxu.com/u/superfranois_178422
Ennemi

avatar

Messages : 216
Age : 29
Localisation : abri 2.4 tour de guet

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Lance-Pile Mark II

MessageSujet: Re: mes RP   Ven 7 Sep - 22:54

J'avoue que je rejoins les 2 zigotos en ce qui concerne la mise en page, pour le contenu j'en sais rien j'ai pas le courage de lire ça ce soir :s mais demain sans faute !
Revenir en haut Aller en bas
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Jeu 18 Oct - 2:43

vous voyez ces pièces sombres avec une table au milieu, légèrement noir et enfumé, celles qu'on voyais dans les films ? ba vous rajoutez une dizaines de généraux fumant le cigare autour et on sais tous à quel point on peut passer un bon moment ...
-O'Neill nous a dit que vous étiez seul quant ils vous ont trouver.
-Et que vous avez mit K.O deux de nos hommes avant d'accepter de venir avec nous.
-Et que vous avez résister aux charmes de notre infirmière en chef.
-Ce qui fut, je doit l'admettre, le plus épuisant de ce que j'ai vécu...
-Enfin, vous plaisais à O'Neill ce qui nous semble, à nous tous, l'exploit le plus impressionnant.
*pour l'instant ce n'était que des sous officiers qui m'avais parler, le chef lui garder le silence, sirotant son verre*

-Ce que j'aimerais savoir, moi, c'est "qu'est-ce que vous pourrez nous apporter si nous vous fournissons le materiel que nous a demander pour vous O'Neill?"
*ça ça ressemble à un secrétaire ou un sous chef direct, vicieux et mesquin"

-je tiens à mettre les choses au claire:
1. O'Neill m'a dit que je pouvais partir quant je voulais si j'acceptais de me laisser offrir une douche et un bon repas.
2. C'est O'Neill qui m'a dit qu'il me refilerais des affaires rigolotes, moi j'ai rien demander, ne me donnez rien ça ne me dérangera pas.
3. Je veut bien vous dire ce que je sais sur le temps que j'ai passer en compagnie de ces charmants mangeurs de chaire sans rien demander en échanger, sauf si l'on compte les 3/4 jours de repas-douche-lit, auquel cas contentez vous de m'ouvrir les grilles tout a l'heure une fois que je vous aurais dit tout ce que je sais.
4... nan ya pas de 4 j'ai dit ce qu'il i avais a dire.
-Je comprend pourquoi O'Neill l'aime bien, ils ont la même grande gueule.
*O'Neill rigola*

-Je prend ça comme un compliment messieurs!
*le grand chef se pencha en avant, les autres reprirent leurs sérieux et leurs calme, même O'Neill*

-Pouvez vous nous dire depuis combien de temps et comment vous avez survécu, si il i a d'autres survivants quelque part, si il i a un moyen de dégommer ces saloperies facilement, ou du moins de leurs échapper, tout ce que vous pourrez nous dire sera le bienvenue et compenser.
-Compenser comment?
-Nous pouvons vous fournir à boire, à manger, des médicaments, des cigarettes et nous avons une arme qui pourrais vous intéresser ...
-une arme? une arme a feu a besoin de munitions et coté arme blanche j'ai ce qu'il me faut.
- cette arme à "feu" si l'on peut l'appeler ainsi tire des projectiles a haute vitesse due à une pression d'air, pas une explosion comme nos armes conventionnelles.
-Gné?
-En gros, O'Neill pris la parole, tout ce qui peut se glisser dans le canon sans problèmes pourra être tiré dans la téte de la première chose qui te fera chier, et ne t'en fait pas pour le coup par coup, pour être sur de ne pas trop galéré ils lui ont donner l’apparence d'un 6 coup.
-En gros je met une vis dans le canon et elle ira se planter dans le crane d'un zombie?
-Elle le traversera et peut être même celui derrière si il n'est pas trop loin.
-Et pourquoi me le confier à moi?
-Parce que si vous avez survécu aussi longtemps dehors vous pourriez nous être utile.
-De quel manière? si vous espérez que je contact vos petits alliez je tiens a vous faire remarquer que la plupart d'entre eux sont devenue cinglé ...
-Justement nous voulons que vous nous parliez de tout ça.
-Attachez vos ceintures et sortez les bouteilles, ça risque de durer longtemps ...


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Mar 23 Oct - 5:56

Je me suis assis, un homme a poser une bouteille de coca et un paquet de cigarette devant moi, les généraux ont arrêter de boire et le secrétaire est tout ouïe son bloque note a la main.
-Vous savez qu'on risque d'en avoir pour longtemps?
-Ça prendra le temps qu'il faut.
-C'est vous les chefs ...
Lorsque le chaos a commencer j'étais dans mon appartement en plein centre ville, j'ai attendue que le plus gros du mouvement de panique principale soit passer puis je suis sortie avec mon sac et les quelques sabres de fête foraine que je possédé. Je suis passer à un super marché pour récupéré quelques denrée de première nécessité puis j'ai trouver une voiture et je suis partie vers la montagne en taxant une voiture dans un concessionnaire; pas une voiture de sport ou de tourisme, une voiture simple, efficace, avec un gros coffre et un gros réservoir.
Durant toute cette période je n'ai pas croisé une seule de ces choses, j'ai croisé la première 5 minutes après avoir pris la voiture, elle dévoré un cadavre sur le bord de la route à coté d'une voiture, c'était une jeune fille, la vingtaine, je l'ai laisser la, je savais que ça ferais surement une de ces choses en plus a combattre plus tard mais je n'ai pas eut le courage lorsque je l'ai vue ...
Le problème lorsque le chaos survient ce n'est pas ce qui cause le chaos, ni le chaos en lui même, c'est les survivants. Un grand homme avais dit un jour "l'Homme est un loup pour l'Homme" et il avais raison, le premier groupe de survivant que j'ai croisé avait fait un grand feu au milieu de la route et buvais comme des trous, ils ont essayer de me taxé la voiture et j'ai dut en écrasé un pour pouvoir passer; la première fois que j'ai fait un acte de violence c'était pour rouler sur un homme pour sauver ma peau et le pire c'est que je ne me souviens même pas de leurs têtes, je me souviens du temps qu'il fait, de l'odeur que le chaos avait crée, ce mélange de sang, de flammes et de chaire.
La première nuit de chaos j'ai dormis dans la voiture au milieu d'autres épaves, un couteau de cuisine sous la main et toutes les lumières éteintes, j'avais au préalable allumer un gros feu dans une cuve a pétrole environ 1km plus loin, l'idée étant que la lumière attire toutes ces choses et que la chaleur dégagé sur le métal de la cuve les fasse brulé, je n'ai jamais sue si ça avais fonctionner car le lendemain je suis partie dans la direction opposé aux premières lueurs de l'aube.
-Votre but était la montagne? Pourquoi ce choix?
-L'hiver arriver, je sais que la montagne peut paraitre assez fou mais le froid nous ralentie biens donc j'avais dans l'idée que ça les gèlerais eux aussi. Je me suis rendue compte que j'avais miser sur la bonne carte, mais est-ce que je peut continuer mon histoire dans l'ordre? sinon je risque de me perdre et de nous embrouiller tous, ça serai con non?
-Oui, désolé, continuer je vous pris.
-Pas de soucis.
Je roulais donc en direction du nord, les montagnes n'était plus qu'à deux jours de routes et j'espérais arriver le plus rapidement possible pour préparer une défense digne de ce nom. C'est la que j'ai fait la première "vrai" rencontre, un homme sur un vélo avec un sac sur l'épaule, lorsqu’il m'a entendue il ses arrêter et m'a fait des signes, j’hésitais a m'arrêter, le dernier contact humain n'avais pas était particulièrement festif ... Enfin la bonté l'a emporté et je me suis arrêter. Il s'appeler Charle, il était professeur et tout ce qu'il avais il l'avais récupéré juste avant qu'une armée de ces choses n'attaque l'école. Il avais laisser tomber tout ceux qu'il connaissait, élève comme professeurs, il en avais honte, vraiment, il a pleuré quant il m'a raconter sa fuite et il se mit a réciter les noms de toutes ces personnes. Charle ne se remit a parler qu'a la nuit tombé, on s’arrêta dans une station service a l'air abandonner et on se reposa a tour de rôle, il eut la bonté de ne pas me laisser tout seul et lorsque je me réveiller le lendemain il était en train de faire chauffé de l'eau pour un thé.

La suite quant j'aurais dormi un peut :p


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 2:24

je me réveil a cause des cris, des espèces de cris de joie
il fait plus froid et humide que sous ma couette et j'ai mal au crane ...
j'ouvre un œil, je me rend compte que je ne suis plus la ou je m'était endormis la veille.
je suis dans une espèce de cage, en bois, il i a une grille au dessus de ma tête et une autre en face de moi.
ce que je voit la me glace le sang, une arène circulaire, avec les mêmes sortent de grille que ma cage tout
autour et dans l’arène, le prof, poursuivit par 5 zombies.
"cours plus vite ... aller mon gars tiens bon ... ça fait combien de temps qu'il cours comme ça?..."
je comprend que ces voix viennent d'au dessus, il i a des gens qui assistent au spectacle...
un homme se penche vers moi et me dit au travers de la grille
"ton pote cours depuis un moment, il va bientôt lâché et après ça sera ton tour mon mignon!"
ptain ça fait pas longtemps que ces choses sont la et on trouve déjà le moyens de s'entretuer avec, je haï
les êtres humains ...
je reprend peut a peut mes esprits, ils m'ont laisser mes fringues et ont pas été assez malin pour m'enlever
la ceinture, c'est con je vais devoir la salir.
le prof dans l’arène me voit me lever et cours vers moi, il s’accroche aux barreaux et me souffle
"je suis désolé ils m'ont pris par surprise, ça fait des heures que je cours dans cette endroit, je n'en peut plus,
je suis désolé, vraiment, pardonne moi s'il te plait ..."
il est essoufflé, épuisé, presque aussi mort vivant que ses partenaires de jeu ...
"je te pardonne, vue ton état tout ce que je peut te conseiller c'est d'essayer de courir de toute tes forces contre
la rambarde de l'autre coté pour t'assommer, au moins tu ne les sentira pas te manger et tu ne te relèvera pas
si tu arrive a t'abimer le cerveau ..."
il me lance un sourire triste, ses yeux ne reflètent même plus la peur de se faire dévoré.
"merci pour ce bout de chemin jeune homme"
il se redresse et cours tout droit sur la palissade de l'autre coté, tête la première, sous le regard étonner
des spectateurs.
pendant ce temps j’enlève ma ceinture et l'enroule autour de mon poing gauche,
ceinturon sur le devant de la main, tout en me dégourdissant les jambes.
Un grand crac, des cris de surprise et une voix au dessus de ma tête
"-a ton tour mon mignon
-et si je survie?
-tu ne survivra pas mon mignon!
-et si je survie?
-hahaha, l'homme se tourne vers les autres, les gars on a un comique qui crois pouvoir survivre!"
des éclats de rire, pendant ce temps les morts vivants sont en trains de grignoter le prof.
"-bon alors tu m'ouvre ou tu attend qu'il neige?"
silence, puis le mec marmonne un truc dans sa barbe et soulève la grille de ma cage.
je sort dans l’arène et marche d'un pas énergétique vers le groupe de zombies.
Je me suis fait réveiller dans le froid,l'humidité et les hurlements bestiaux pour
voir un mec bien se faire dévoré vivant pour le plus grand plaisir d'une bande de
cons, j'ai les nerfs et un ceinturon solide, si ils veulent du spectacle je vais
leurs en donner.
l'un d'entre eux me remarque, se relève et marche vers moi, je lui fait un croche
patte, il s’affale par terre et je lui décoche un coup de pied dans le crane, le coup
est tellement violent que la tête s'envole vers le groupe, plus que 4.
Je continue de marché, j'arrive au niveau du groupe et colle ou coup de pied dans
le premier cadavre ambulant qui me tombe sous le pied, il va boulé a une poignée de
mètres, deux des autres se redresse mais celui qui s'attaque a la tête ne me
remarque même pas. Je colle un coup de poing dans le crane du premier avant qu'il ne
soit complétement relever, le second se relève et se jéte sur moi, je le repousse
en lui donnant un coup de pied et j'achéve le premier en lui écrasant la tête avec
le talon de ma chaussure, c'est con qu'ils me les ai pas enlever aussi. le second
se relève temps bien que mal, je lui enfonce a lui aussi mon talon dans le crane.
plus que 2.
celui qui dévore la cervelle n'a pas l'air de vouloir s'occuper de moi, quant a celui
que j'avais envoyer boulet il galère tellement a se relever que j'ai pitier de lui et
vais lui éclater le crane a coup de poing.
plus que le dernier, le grignoteur de cervelles. Je m'avance vers lui, le redresse
et lui éclate le crane a coup de poing.
je me redresse, déroule la ceinture de mon poing et me la remet au pantalon.
"-alors? on fait quoi maintenant?"
j'entend un bruit derrière moi, je n'ai pas le temps de me retourné que je reçoit un
coup sur le crane et que je sombre dans les ténèbres
.


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 2:29

j'ai la tête qui tourne, je crois que je suis assis, attaché aussi, c'est quoi encore
ce plan foireux?
j'ouvre un œil, enfin, j'essaye, je crois que j'ai un truc sur le visage, du sang
coaguler peut être?
-hey les mecs, sympa votre maniéré d'accueillir, rappelez moi de décommander pour les
prochaines vacances...
-tiens le héros ses réveiller, comment tu va gamin? pourquoi tu ouvre pas les yeux?
-j'ai une saloperie dans l’œil ...
-ah ouai?
un choc glacé me frappe au visage, je retrouve a grande peine ma respiration et j'ouvre
enfin un œil.
-merci, c'est gentil, mais est-ce que je pourrais avoir de l'eau tiede la prochaine
fois? s'il vous plait bien sur.
-t'est un petit comique gamin, tu sais qu'on en a tuer pour moins que ça?
-vue que vous faites courir des gens dans une arène pour qu'ils se fasse croqué
un orteil par un troupeau de Zombie, je n'en doute pas un instant.
-et toi tu t'amuse a nous faire chier?
-vous avez des chocolatines?
le coup de poing vol directement dans la mâchoire
-des croissants alors?
cette fois il vise la tempe.
-bon et un jus de fruit? vous devez bien avoir ça des jus de fruits non?
je me le prend dans l'estomac celui la. il lève le poing pour m'en remettre un
-tu va le casser si tu continue, arrête toi, maintenant!
l'homme s’arrête, frissonne, se retourne et dit
-il se fout de ma gueule! j'ai tuer des gars a nous pour moins que ça!
-et moi je te dit d’arrêter, si tu continue c'est toi que je met dans la fosse!
je sais que c'est une voix de femme, mais c'est tout ce que je sais, elle est dans
l'ombre, je ne l'avais pas encore remarqué.
-vous êtes la cuisinière? ou la chef de service? et celui la c'est une boniche non?
-parle pas comme ça toi! sinon je t'en remet une! *boniche lève le poing*
-stop! je t'ai dit de ne plus le frapper, c'est la troisième fois et il ni aura pas
de quatrième!
-ptain je me casse, tu te démerdera avec les autres!
*il s'éloigne vers la porte*
-tu me ramène des croissants? *la porte claque* bon ba temps pis ...
-tu sais qu'il a broyer tout les os d'un mec a main nue?
-les boniches de nos jours c'est plus ce que c'était ...
-ma maman m'a toujours dit de me méfier des femmes, surtout de celles qu'on ne voit pas
et qui ne se présente pas.
-ta mère devais être une personne sage
-non c'était une prof raté et une alcoolique, mais personne n'est parfait ...
-et tu me cite ce que ta mère m'a dit malgré tout?
-personne n'est parfait... nom? matricule? visage? numéro de téléphone? compte facebook?
-je n'ai jamais eut de compte facebook et je te rappel que les zombies ont envahie le monde
elle s'avance a la lumière, elle est bien foutue pour une chef de timbré...
-a oui c'est vrai les zombies, pas de compte facebook? jamais poké alors? c'est triste ça...
-comment peut tu rigoler de la sorte, tu est attaché sur une chaise en fer, a poil, dans une pièce
remplie de courant d'air et d'humidité, comment peut tu rigoler de la sorte?
*je regarde mon corps, c'est vrai que je suis a poil, j'avais même pas remarqué...*
-a oui je suis a poil, j'avais pas remarqué... *je la regarde en ricanant* la vue est belle?
-j'ai vue mieux ...
-je m'en doute, mais pour ma défense le froid et l'humidité ne joue pas du tout en ma faveur.
*elle se rapproche*
-et tu continue a faire de l'humour ... pourquoi?
-comme tu l'a dit, je suis a poil, attaché, dans une pièce sombre et humide. je viens de me faire tabasé
par un gorille en jupon alors que je viens de survivre a 5 zombies et que j'ai vue un homme bien se faire dévorer
par ces mêmes zombies que j'ai éclater. je n'ai plus ni arme, ni vêtement, ni nourritures, ni rien; alors
oui je me marre, je rigole, je me fout de la gueule des gens et si je meurt aujourd'hui et bien je m'en tempone
l'oreille avec une petite cuillère parce que j'en ai plus rien a foutre!
-je me disais bien que tu savais t'enervé *elle rigole*
-c'est le froid, ça joue sur mes nerfs, j'ai jamais aimer le froid. *je penche la tête en arrière, ma gueulante
m'a épuisé, je commence a trembler* je vous ferais remarqué que le service ici est lamentable, vous pouvez
vous brosser pour le pourboire.
*je rigole, le froid me fatigue, je commence a me rendormir*
-tu va mourir de froid si je te laisse la tu sais?
-m'en fou
-tu pourrais nous êtres très utile en travaillant avec nous...
-'pour vous' tu veut dire, nan merci j'aime pas votre comité d'accueil
-tu va mourir si je te laisse la
-toutes ces malheureuses qui ne profiteront pas de ma splendide virilité, quel dommage...
-encore de l'humour ...
-chut ... j'ai... sommeil...
je m'endors, la dernière image que j'ai c'est cette brune qui me regarde d'un air bizarre, puis c'est le noir total,
je haï le froid ...


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 2:33

il i a des voix, le premier truc qui me vient a l'esprit c'est que je commence
a en avoir marre de me faire secouer comme ça, même pour un chaos je trouve ça
particulièrement chiant. enfin bon, j’entends des voix, d'homme et de femmes, je
garde les yeux fermer et je bouge un peut pour voir si je suis toujours attacher,
il semble que non. il fait chaud, ça c'est bizarre, je m'endors a poil dans une
pièce humide attaché sur une chaise en fer et je me réveille au chaud dans ce qu'il
semble être un lit plutot confortable, j'aime pas ça, ça sent les emmerdes a plein nez...
j'ouvre un oeil et la première chose qui me viens en tête c'est que la personne qui
a fait cette déco n'a pas du fumer que de la moquette, on dirais qu'on a pris
différentes pages du magasin ikea et qu'on les a coller ensemble dans le désordre le
plus complet, peut être que c'est une armée de daltoniens, ça pourrais être rigolo.
il i a un mec assis dans un espèce de pouf, tout les autres ont du sortir
-ptain mais c'est quoi cet endroit, un nouveau système de torture?
-tu ne peut pas t'empéché de dire des conneries, jeanne avais raison
-en fait votre jeu c'est de me donner le nom de la personne précédente c'est ça?
-nan parce que jeanne ne t'a pas dit le nom de celui qui te coller des claques
-ah oui, le gorille femme de ménage, je l'avais presque oublier celui la ...
-lui en tout cas il ne t’oubliera pas, il veut absolument te tuer
-je l'ai a peine taquiner, il est vraiment susceptible ce mec ...
-vous avez qu'a faire un combat singulier, ça nous changera des courses poursuites
avec les morts-vivants, surtout qu'on va devoir en trouver d'autres depuis ton
passage dans l’arène...
-c'est eux qui ont commencer, vous êtes vraiment des tordu, mettre dans la même pièce
des zombies et des humains, bande de timbré ...
-c'est marc qui a eut cette idée ...
-et vue que c'est le grand patron vous l'écoutez comme de gentils petit chiens, c'est meugnon
-c'est pas le grand patron, on est trois a diriger
-marc le psychopathe, le grand crétin blond et c'est qui le troisième? jeanne la peste
teigneuse?
*il rigole*
-si elle apprend que tu l'a appeler comme ça elle risque de te couper ta "virilité"
-j'ai raison!? ptain mais vous êtes encore plus frappé que je le pensé ...
-tu sais que si un de nos subordonné nous parlé comme ça on le pendrais haut et court?
-tu sais que si vos hommes m'avais pas assommer pendant mon sommeil tu les aurais
jamais revue?
-tu pense que tu aurais été capable de les tuer? *il se met a rire* tu doit être fiévreux mon pauvre
-tu a vue mon armement?
-oui
-je n'aurais pas hésiter a m'en servir, moi je ne me sert pas des morts pour me
débarrassé des gens que je ne veut plus voir...
-tu est fiévreux, tu dit n'importe quoi ...
-c'est toi qui est en plein délire, vous mettez des gens vivant dans une cage
avec des zombies, c'est plus lâche que de tiré dans le dos ptain! si tu ne me
crois pas remet moi dans cette arène avec mes armes et envoie moi ton gorille
en jupette, moi je n'ai pas peur de tuer ceux qui barre ma route et qui me menace,
contrairement a vous qui vous cachez sous une fausse morale et étant encore plus
malade mentalement que moi.
-ce n'est pas ce que tu crois
-donc je n'ai pas été embarqué avec un autre homme de manière violente, on ne m'a
pas taxé mes affaires, je ne me suis pas réveiller dans une cage pour voir un homme
sympathique se faire dévorer par des zombies, je ne me suis pas fait réasommer pour
me réveiller a poil sur une chaise de torture avec un gorille qui me colle des
claques et une nana qui me reluque. tout ce qui viens de se passer n'est qu'un
fruit de mon imagination délirante c'est ça?
*il ne me répond pas*
-qui ne dit rien consent, j'ai le droit d'avoir des vêtements? ou je doit continuer
de me balader a poil?
*il se lève, ramasse un sac et me l'envoie*
-tiens c'est tes fringues, je me suis arranger pour qu'on te les rendent
-et mes autres affaires?
*il rigole, s'en va sans dire un mot, me laissant seul comme un con*


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 2:38

-vous ne pourriez pas nous faire un résumer rapidement pour passer a autre chose?
le général sort un autre cigare et se ressert un whisky
-vous aimez pas mon histoire?
-nous la trouvons, disons, longué ...
-effectivement, moins de détail et plus de faits s'il-vous-plait
-pfff messieurs, vous n’êtes pas drôle ...
O'neill me regarde en rigolant
-ils ont envie de savoir des choses simples, pas tes aventures
-donc je fait un résumer rapide?
ils aquiéses tous d'un signe de tête, aucune patience ces militaires...
-ok, j'ai dégommer le gorille dans l’arène, je me suis taper la brune puis je les
ai quitter avec un groupe de survivants qu'ils venaient d'attraper pour les mettre
dans l’arène, le blond en a profiter pour se mettre avec la brune et le troisième
chef nous a poursuivit, moi et les survivants, je l'ai dégommer et j'en ai profiter pour
récupéré le reste de mes affaires qu'il avais garder pour lui parce qu'il les trouver
"trop cool pour moi". j'ai abandonner le groupe de survivants dans un bâtiment
parce qu'ils voulaient s'installer la alors, qu'a mes yeux, cet endroit était trop dangereux.
-ou est-ce que c'était?
-une centrale électrique, a 2-3 jours de marche d'ici
-on a envoyer une équipe la bas, il n’y avais que des cadavres
-je leurs avais dit que c'était pas défendable ...
-et donc depuis que vous avez quitter ce groupe vous avez marché jusque sur ce tronçon d'autoroute ou nous vous avons récupéré?
-ouaip, j'ai dormi sur le toit de quelques stations d'autoroute en fessant un feu
plus loin pour les attirer loin de moi.
-c'est une bonne technique? le feu pas trop loin du campement?
-l'idée c'est de faire un feu de camp dans un endroit ou les zombies iront mais auront
du mal a ressortir ou remonter, le feu les attire et les abimes et si vous les faites
tomber dans une espèce de trou, ils ne sortent pas et en bougeant ils attire les autres,
ça vous laisse le temps de vous éloigné tranquillement.
-nous avons éliminer ces groupes que vous avez laisser derrière vous
-ça fera ça de moins qui me collera au cul ...
-dit moi, pourquoi avoir aider ce groupe la précisément? il a dut i avoir d'autres survivants qui sont arrivé dans ce camps avec arène, pourquoi avoir aider ceux la? c'était les premiers arriver?
-non, j'ai eut la grande "joie" d'assister a d'autres repas gratuits pour zombies dans l’arène, en fait le principe est simple. dé que l'on trouver des survivants on les amener dans une cage de l’arène et s'ils se transformer en Zombie parce qu'ils était malade ou blesser ils avait droit au repas gratuit. généralement si on attraper un solitaire qui n'était pas blesser, une fois passer dans la cage on lui proposer de s’intégrer au groupe.
-alors pourquoi avoir aider ce groupe?
-ils était trop nombreux pour qu'on puisse tous les accueillir dans le camp et les autres ne voulais pas les laisser tous partir car ils risqué de revenir nous voler, soit je les libéré, soit ils se fessaient tuer.


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
FireRoy

avatar

Messages : 320
Localisation : bah jsui dans horde quoi

Carnet de voyage
Métier Hordes: Habitant
Perso Mush:
L'Hordienne: Bomb à eau

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 17:32

yosh , coucou godjette je savais pas que écrivai encore par ici , bref histoire de me remettre dans le bain j'ai tout re-lu du début et je trouve que dans les 5 derniers que tu as écris il ya beaucoup de fautes par rapport au précédents :/ mais sinon c''est tjr marrant a lire Smile si je pourrais je kuberai
Spoiler:
 


___________________________________________________________________________________


Nobody care


-Bob-
Revenir en haut Aller en bas
godjo

avatar

Messages : 441
Age : 27
Localisation : par la, quelque part ...

Carnet de voyage
Métier Hordes:
Perso Mush:
L'Hordienne: Grosse chaîne rouillée

MessageSujet: Re: mes RP   Sam 5 Jan - 21:57

ouai je sais mais la plupart des fautes ne sont pas indiquer par le correcteur d'orthographe du forum et vue que j'ai tout écrit sur bloc note du pc ça aide pas a la correction ^^'


Revenir en haut Aller en bas
http://twinoid.com/user/662083
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mes RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
mes RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abri 2,4 :: La Décharge { Rôle Play } :: Carnets de Voyages-
Sauter vers: